La location saisonnière, que savoir des obligations et droits du propriétaire ?

Une location saisonnière est une sorte de location qui est mise à la disposition de toute personne à la recherche temporaire d’une maison ou logement déjà équipé. La principale caractéristique de ce type de location est sa courte durée. Si vous disposez d'une maison et désirez la mettre en location saisonnière mais ne savez comment faire, nous vous proposons dans cet article, l’essentiel que vous devez savoir de vos obligations et droits avant la mise en location.

Les obligations du propriétaire d’une location saisonnière

Pour être valable, le propriétaire doit déclarer aux autorités municipales son projet de location saisonnière. Il doit tenir compte dans le contrat de bail, du respect de la durée maximale (3 mois) et doit remettre au locataire l’état des lieux avec description de la maison à mettre en location. Le propriétaire du logement saisonnier est tenu de livrer un logement habitable, meublé et sans danger au locataire, assorti d’une garantie de jouissance paisible. L’obligation est faite également au propriétaire de déclarer au fisc ses revenus issus de la location saisonnière et de retourner en fin du bail au locataire, sa caution après constatation d’absence de dommage. À ce sujet, vous pouvez en savoir davantage sur ce site.

Les droits du propriétaire de location saisonnière

En dehors des obligations, le propriétaire de location saisonnière dispose de certains droits. Entre autre, il est libre de fixer : le montant de son logement à mettre en location ; la durée de la location et même, le nombre de personne à intégrer dans le logement. Il a également la possibilité d’interdire l’accès des animaux domestiques dans les locaux (cette clause doit figurer dans le contrat). Le propriétaire dispose également du droit d’exiger à son locataire une assurance (pour prévenir les cas de dégradation par le locataire) et le paiement de la totalité du loyer avant intégration du logement. Afin d’être rassuré sur la réservation effective du locataire, le propriétaire est en droit de demander des arrhes.